SANTÉ – CITOYENNETÉ – SÉCURITÉ

1ère ANNÉE EN CURSUS INITIAL OU ALTERNANCE, 2ème ET 3ème ANNÉES OBLIGATOIRES EN ALTERNANCE (CONTRAT D’APPRENTISSAGE OU DE PROFESSIONNALISATION)

SANTÉ – CITOYENNETÉ – SÉCURITÉ

L’article 4 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 dispose : "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits".
« Toute personne a droit au respect de sa vie privée » est un droit garanti par l’article 2 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen avec la protection du domicile, de l’intimité, du droit à l’image mais également du secret professionnel et médical. En tant, qu’apprenti il est interdit de divulguer l’état de santé d’un patient.

L’attitude d’un apprenant au sein de sa structure est primordiale. Son comportement civique (politesse, respect des locaux…) sont les clefs essentielles pour instaurer un cadre d’apprentissage optimum. De ce fait, l’apprenti a des droits et des devoirs à respecter, tout comme l’employeur, l’établissement de formation et le CFA :• Les accidents survenus durant le temps de formation théoriques (exemples : salle de cours, périodes de stages…) sont des accidents du travail.• Il appartient à l’employeur d’établir la déclaration d’accident du travail conformément à la règlementation en vigueur en matière d’accident du travail.• Toute absence doit être signalée par téléphone puis justifiée obligatoirement par un écrit officiel (certificat médical pour moins de 2 jours, arrêt de travail au-delà, examen de conduite, convocation « journée d’appel de préparation à la défense »). Les heures de conduite, rendez-vous médicaux… doivent être pris en dehors du temps de travail (établissement de formation, Stage, Employeur).
• La fréquentation des cours au sein de l’établissement de formation est obligatoire. En l’occurrence, la convention de partenariat signée avec l’établissement de formation partenaire confère à ce dernier la responsabilité des cours et la continuité pédagogique.
• Toutes les absences et tous les retards doivent être signalés dans les plus brefs délais, conformément au règlement intérieur de l’établissement de formation. En cas de retards ou d’absences, une retenue sur salaire peut être réalisée par l’employeur.
L’article 4 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 dispose : "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits".
« Toute personne a droit au respect de sa vie privée » est un droit garanti par l’article 2 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen avec la protection du domicile, de l’intimité, du droit à l’image mais également du secret professionnel et médical. En tant, qu’apprenti il est interdit de divulguer l’état de santé d’un patient.
• Conformément à l’article L3111-4 du code de la santé publique, tout élève ou étudiant d'un établissement préparant à l'exercice des professions médicales et des autres professions de santé, qui est soumis à l'obligation d'effectuer une part de ses études dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention ou de soins, doit être immunisé contre les maladies mentionnées à l'alinéa premier du présent article (l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite).
Guide pratique de lutte contre les discriminations.

Harcèlement et discrimination

SANTEST accorde une attention particulière à l’écoute et à l’accompagnement de ses apprenants susceptibles d’être victimes d’inégalités, de violences, de discriminations ou de harcèlement sexuel ou moral.Le harcèlement est une violence fondée sur des rapports de domination et d’intimidation qui ont pour objet ou effet une dégradation des conditions de vie de la victime et un impact sur sa santé physique et/ou psychique.Des adresses utiles d’information sur le harcèlement sont disponibles sur le site de l’université de Strasbourg :
<https://violences-sexistes.unistra.fr/

Au sein SANTEST, la Direction reste votre interlocuteur.

Prise en charge psychologique et bien-être des étudiants et élèves

Le centre national d’appui aux étudiants en santé (CNAE (S)) qui a pour mission de  pour répondre aux appels des étudiants en difficultés (harcèlement, sexisme, signalements ou demandes relatives à des situations engendrant du mal-être…) à réouvert depuis le 20 octobre 2023.La ligne téléphonique est le « 0 800 737 800 »

Cette ligne d’écoute et de signalement est animée par des professionnels (psychologues et/ou travailleuses sociales)Pour plus d’information : https://xn--cnae-sant-j4a.fr/

Lutte contre le suicide

Le Numéro National de Prévention du suicide est le 3114.Ce dispositif vise à réduire le nombre de suicides en offrant à chaque citoyen qu’il soit sur le territoire métropolitain ou d’Outre-mer la possibilité de bénéficier d’une écoute et, si besoin, d’un accompagnement vers une prise en charge.Il s’agit donc d’une ligne téléphonique qui apporte une réponse professionnelle 24h/24, 7j/7.Au-delà de ce numéro national, d’autres ressources existent, que ce soit des lignes dédiées aux jeunes comme Fil santé jeune et Nightline par et pour les étudiants, ou encore des lignes associatives comme SOS Amitié.

Le réseau SANTEST

Retour en haut